L'église de Villez était sous le patronage du seigneur des lieux, la famille d’Harcourt. On y découvre des boiseries du 18ème siècle, provenant en réalité de la chapelle de Creusemare. Cette chapelle se situait à l’entrée des bois, après avoir traversé le hameau de Aillet (Epégard). Les voyageurs venaient y prier pour être préservés des dangers liés à la traversée de la forêt. Considérée comme bien national, elle fut vendue en 1793 et complètement détruite. Par miracle bien des éléments du sanctuaire ont été sauvés et les principaux se retrouvent à présent à l’église de Villez.

 

     

 


 

L'église se compose dune nef précédée d'une tour et d'un choeur rectangulaire en retrait. La nef a conservé aux angles de sa façade un contrefort plat roman. Le choeur en pierre et silex a été reconstruit au 16e siècle (baies en cintre aplati, fenêtres flamboyantes à meneau au chevet). La tour carrée construite en silex blond avec chaînage calcaire et contreforts dangles en pierre de taille nest pas antérieure au 17e siècle ; elle est couronnée d'une corniche en quart de rond et surmontée dun clocher aigu en charpente recouvert dardoises, qui contient une cloche fondue pendant la première moitié du siècle (19e siècle).
A lintérieur, larc triomphal en ellipse aplatie est orné de moulures gothiques de la dernière période (gothique flamboyant).


L'EVEQUE D'EVREUX à VILLEZ
                                   
L'Evêque d'Evreux, Monseigneur NOURRICHARD face aux enfants du catéchisme venus fort nombreux, pour l'Evêque d'Evreux, ces déplacements revêtent une grande importance. Cela lui permet daller " à la rencontre des gens, qu'ils sentent que je suis présent, à leur service. Cela permet de mieux se connaître, de partager les joies et les difficultés de chacun" a-t-il précisé. L'Evêque identifie sa démarche "celle de Jésus dans l'Evangile qui va à la rencontre des uns et des autres, la main tendue ". Et d'ajouter " pour être chrétien il faut avant tout être humain".